Et le prix Goncourt est attribué à …

Leïla Slimani pour Une chanson douce,

Rappelez-vous, c’était un coup de cœur  de Marion chroniqué ici cet été :

Louise est une nounou zélée, qui facilite la vie des parents de Mila et Adam – une vraie Mary Poppins. Elle s’insère dans leur quotidien, se rend indispensable. Derrière une façade irréprochable apparaissent peu à peu ses failles, détails dérangeant les routines et valeurs du couple. La méfiance s’installe, Louise le ressent et échafaude un plan pour arranger la situation…

Dès les premières lignes, un roman coup de poing. L’auteure met en lumière les paradoxes qui nous régissent en dépeignant la complexité de cette femme, qui va pousser jusqu’au fanatisme son dévouement.

Jusqu’au drame.

Chanson Douce

Je réserve !

Et pour l’écouter :