Rencontre et Lecture avec Bruno Doucey

Quand :
20 mars 2018 @ 18 h 00 min – 21 h 00 min
2018-03-20T18:00:00+01:00
2018-03-20T21:00:00+01:00

Au lendemain du Printemps des Poètes qui se clôture cette année le 19 mars, la librairie recevra Bruno Doucey , poète et éditeur aujourd’hui incontournable à partir de 18h, pour une rencontre-lecture intense et conviviale autour de son œuvre et de son travail d’éditeur.

Parce que la poésie, c’est toute l’année !

Quelques mots des éditions Bruno Doucey dans leur dernière lettre d’information :

 “Chaud devant, le Printemps des Poètes arrive ! Cela fait 20 ans que le mois de mars rime avec poésie, dans un élan
collectif, non élitiste et fraternel. Vingt ans qu’avec ardeur la poésie se glisse dans tous les interstices, sort des salons et des
laboratoires, pour chanter sur les places publiques, danser dans les écoles et les médiathèques, s’encanailler dans les cafés,
parcourir les villages et battre la campagne en un joyeux charivari offert à tous. Alors oui, encore une fois, fidèles au poste,
nous sommes là pour fêter la verdeur du Printemps des Poètes, consacré cette année à l’ardeur, avec notre anthologie, ABC
poétique du vivre plus, mais aussi les recueils de deux poètes qui cousent les mots avec le fil de leur vie pour les glisser dans
vos poches.”

Parce que la poésie, c’est toute l’année !

PRINTEMPS DES POÈTES

VINGTIÈME ÉDITION

3 – 19 mars 2018

L’ARDEUR

Imaginé à l’initiative de Jack Lang, et créé à Paris du 21 au 28 mars 1999 par Emmanuel Hoog et André Velter, afin de contrer les idées reçues et de rendre manifeste l’extrême vitalité de la Poésie en France, Le Printemps des Poètes est vite devenu une manifestation d’ampleur nationale. Sous l’impulsion d’Alain Borer en 2001, puis de Jean-Pierre Siméon de 2002 à 2017, un Centre de Ressources pour la Poésie est venu prolonger les temps forts du Printemps tout au long de l’année. C’est ainsi que la voix des poètes s’est propagée et que de nombreuses actions poétiques se sont déployées sur tout le territoire et jusqu’à l’étranger.

Au fil des saisons, avec le soutien des Ministères de la Culture, via le Centre National du Livre, et de l’Éducation Nationale, la petite équipe du Printemps des Poètes a su tisser une immense communauté active : poètes, éditeurs, enseignants, élèves, bibliothécaires, chanteurs, comédiens, musiciens, lecteurs… Avec cette 20e édition, c’est un troisième souffle, un passage de témoin à Sophie Nauleau qui entend bien décupler cette aura du poème : « Pour Le Printemps des Poètes 2018, je voulais plus qu’un thème, je voulais un emblème. Une bannière qui étonne et aimante à la fois. Un mot dont tous les synonymes disent l’allant, la passion, la vigueur, la fougue, l’emportement. Un vocable vaste et généreux qui, à lui seul, condense l’élan et l’inspiration poétiques. Plus qu’un intitulé, L’Ardeur est le souffle même de la Poésie. Ernest Pignon-Ernest, qui avait calligraphié la signature du Printemps dès l’origine, a imaginé ce somptueux pastel représentant l’envol d’un être ailé. Est-ce un homme, une femme, un ange, une chimère ? C’est tout cela, mais aussi Zélos, le dieu grec du zèle et de l’ardeur, frère méconnu de Niké, la Victoire. Cette aile bleue sur un revers de toile brute est à l’image de notre ambition : à la fois intense et artisanale. Un dessin fait main qui importe en ce troisième millénaire de très haute technologie. Car s’il s’agit d’habiter encore poétiquement le monde, il est vital que la langue des poètes continue de pulser en chacun de nous. Ce qui ne nous empêche guère de travailler à une toute nouvelle version du site internet pour 2018 : la Poésie aussi étant un art de pointe. »