Sous les serpents du ciel, d’Emmanuel Ruben

Dans un futur proche, un pays fait d’îles est isolé du reste du monde par un grand barrage.

Le livre commence quand le mur s’écroule, le jour anniversaire de la mort du jeune Walid, tué 20 ans auparavant, figure emblématique d’une révolte qui gronde…
C’est l’alternance des voix qui fait la richesse de ce roman : les points de vue se succèdent, dressant une cartographie d’un territoire qui a évolué au fil du temps en isolant une population laissée pour compte.
On pense à la Palestine, a l’Allemagne du temps de la guerre froide et à la Corée… Autant de frontières qui séparent et dressent les hommes entre eux. Poignant.

Je réserve !

 

#librairiegarin #coupdecoeur #lecture #automne #booksandtea #librairie #editionsrivages